Si la guerre de 1870 passa sur Longuyon sans lui occasionner trop de souffrances, il n'en fut pas de même pour la grande guerre de 1914-18.

Dès la déclaration de guerre, Longuyon voit arriver des Allemands. Entre le 11 et le 23 août, Longuyon est tantôt sous contrôle français, tantôt sous contrôle allemand.

Le 23 août, la mise à sac de notre cité commence : épiceries, boucheries, dépôts sont pillés.

Le 24 août, une série de batailles se déroule depuis Longuyon jusqu'à Etain. En ce qui concerne notre ville, les artilleurs français qui avaient établi une ligne de défense sur les hauteurs (comme Noërs) arrosent les troupes allemandes, des obus sont envoyés sur la ville où circulent des convois ennemis ce qui provoque une belle pagaille. Aussi les Allemands vont se venger : ce 24 août, tout Longuyon est en feu ; plus de deux cents maisons sont la proie des flammes. 80 % des immeubles seront détruits. Les habitants qui cherchent à fuir sont impitoyablement abattus, vieillards ou enfants, il n'y a pas de différence (156 périront). Le curé doyen Braux et l'abbé Persyn sont fusillés le 27 août sous le tunnel de chemin de fer.


         Ensuite, avec le recul des troupes françaises, Longuyon est désormais occupée pour 4 longues années.

Les alertes aériennes se multiplient jusqu'au 18 mars 1918, date à laquelle la gare stratégique de Longuyon fut bombardée. Deux trains de munitions, un convoi de citernes de benzol, et un autre de gaz asphyxiants, stationnent en gare. Une citerne de benzol est atteinte, elle s'embrase, puis deux et trois...

Les explosions succèdent aux explosions, la tourmente ne s'apaise que le 19 au matin. Les alentours de la gare ne sont plus que débris.

Le trafic ferroviaire est rétabli après 19 heures d'interruption.

Cette terrible journée et les précédentes valurent à Longuyon d'être citée à l'ordre de l'Armée, de recevoir la Croix de Guerre et fut gratifiée de la Légion d'Honneur.

Après la guerre, deux villes : Sète et Deauville vinrent en aide à Longuyon et le maire de Longuyon, Monsieur Paul Marie, donna le nom de ces villes à deux rues de Longuyon.


(d'après le document 'Longuyon à travers les âges' réalisé par le Club Lecture de Longuyon)


Longuyon 3 14 18.jpg
Longuyon 4 14 18.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com