78ème semaine fédérale de cyclotourisme (DIJON).

Arrivée vendredi à 17h30 (Longuyon-Dijon 300 km) à l'hôtel à ST APOLLINAIRE ; à proximité se trouvent supermarchés, presse, café, restaurant et la rocade, renseigné sur les horaires de fermeture je pourrais m'organiser durant la semaine. Habitué des semaines fédérales et connaissant tous ses rouages je ne perds pas de temps .Samedi matin je vais retirer mon dossier à DAROIN ; l'après-midi je me rends au village fédéral (permanence) à 2,5 km de mon hôtel. Première rencontre avec des cyclos de LONGWY (Christian, Robert) et de Malzéville. Je déambule rapidement parmi les stands (quelques achats, affiches parcours de la prochaine SF, brevets montagnards 2017 et sécurité).


DIMANCHE  31 JUILLET


Départ vers 09h00 sur le P3 (125 KM) je retrouve avec plaisir cette ambiance particulière et chaleureuse des départs (km 0) des SF. DIJON est une grande ville et sa sortie occasionnera d'inévitables bouchons. Premiers coups de pédale dans la vallée d'OUCHE avec de bonnes grimpettes notamment celle qui nous amène au premier point d'accueil de la semaine (SOMBERNON). Beaucoup de monde  de la joie, de la bonne humeur parking à vélo rempli, le point d'accueil est un moment important de la SF ; bien entendu j'apprécie ma première bière pression. J’emprunte la piste cyclable (parfois en réfection) le long du canal de bourgogne ; ballade très agréable. Second ravitaillement à POUILLY en AUXOIS (canal des tranchées passant sous le village). Ma journée se termine par la piste cyclable le long du canal et du lac de KIR ou se mêlent touristes et cyclos. Pour le retour vers la permanence et l'hôtel je me joins à des groupes cyclos (cela m'évite de chercher les flèches dans la ville. Première journée réussie, premières sensations  ma SF est lancée.


LUNDI 1er AOUT


Au petit déjeuner je retrouve mon ami André LAMOCK de FAUVILLERS (régulièrement présent à notre randonnée longuyonnaise).Traversée relativement facile de la ville, comme beaucoup de cyclos je m'arrête au CREUX BLEU (résurgence). Détente au point d'accueil d’IS sur TILLE. Sur la suite de mon parcours je roule avec des cyclos de JARNY. SELONGEY nouveau point d'accueil ville mondialement connue pour ses cocottes minute (un stand improvisé nous en apprend sur cet article ménager). Mes pieds ne sont pas en " surchauffe " puisque retrouvant toute ma verve et après un arrêt à BEZE (résurgence et village médiéval) j'effectue un retour canon (dale) sur DIJON.


MARDI 2 AOUT


Une journée enivrante nous est promise puisque nous allons rouler au cœur du vignoble bourguignon. Dès la sortie de DIJON nous empruntons la route des grands crus balisée d'ne grappe de raisin, appelée " Champ Elysée de la bourgogne ". Enorme et impressionnant bouchon à GEVREY- CHAMBERTIN (joyau de la cote des nuits) bien régulé par les signaleurs bénévoles. Des grappes.....de cyclos sillonnent ce vignoble de réputation mondiale avec de belles vues sur de magnifiques châteaux (Clos-Vougeot). BEAUNE capitale du vin de Bourgogne nous accueille. La suite du parcours ne présente aucune difficulté nous empruntant la piste cyclable le long du canal (le canal de bourgogne sera avec la route des grands crus la " star " de cette SF) pour rejoindre DIJON.


MERCREDI 3 AOUT


Départ 08h00. Beau temps annoncé. De nombreux bouchons nous gênent pour la sortie de la ville. Provoqués par des cyclos impatients (on se demande la raison). Ce comportement fait réagir de nombreux cyclos (bravo) et indisposent bien des automobilistes " la moutarde leur monte au nez " exaspérés ils manquent de dijon (cter) on les comprend. Une file ininterrompue gravit une longue cote de 5 km ; plusieurs cyclos me dépassent, coup d'œil sur leurs maillots identifiant leur origine cela me rappelle des lieux visités (à vélo ou en voiture). Sur le plateau un vent de face freine ma progression mais je suis bien encouragé par des cyclos " allez la LORRAINE du punch ". La plupart des cyclos s'arrêtent à l'abbaye de Saint Seine; ambiance très conviviale, un casse croute proposé par une boulangerie voit beaucoup de cyclos s'y rendre. Je quitte rapidement le point d'accueil direction source de la SEINE, un mur de 18 à 20 °/° selon certains cyclos m'y amène. Pour une mise en " seine " on ne pouvait rêver mieux. Je franchis cette difficulté au pourcentage élevé sans mettre pied à terre (mon séjour à EPERNAY montagne de REIMS) m'a bien entrainé. Réminiscence scolaire oblige je m'attarde à la source et sont premier pont. Beaucoup de cyclos prennent des photos. Il fait très chaud, dans une longue montée je m'arrête dans des endroits ombragés pour récupérer et me désaltérer. Très belle descente vers la charmante ville de BAUME la ROCHE et ses falaises qu'approchent des parapentistes. Splendide journée sous un soleil généreux.


JEUDI 4 AOUT


Journée pique- nique au lac de KIR.

 Le parcours passant à coté de l'hôtel je me joins à la file de cyclos. A la vue de mon maillot un cyclo ex longuyonnais  m'interpelle (c'est le fils de mon ancien coiffeur) pas besoin de lui expliquer l'historique du totem. Parcours facile kilométrage réduit randonnée relax. Je m'arrête aux pressoirs des ducs de bourgogne à CHENOVE (grosse frayeur pour BERNARD, il vous racontera). L'ambiance est très sympathique au lac de KIR (il vient d'être débarrassé de ses algues). Vu les nuages menaçants, je quitte les lieux et regagne la permanence. Après un bref passage aux stands, la pluie s'invite (4h00)  à la SF. Je rentre prudemment à mon hôtel (rails de tramway, ronds points).


VENDREDI 5 AOUT


Il pleut à mon lever aussi je décide de partir plus tard et j'opte pour le P2. Bonne idée puisque le temps s'améliore, la route est sèche. Le parcours est exigeant et athlétique jusqu'à SOMEBRON  avec une pluie toujours menaçante et un temps frisquet ; la plaine par la suite vallonnée et céréalière sert de décor. Une descente interminable (12 km) mais bienvenue m'amène à proximité de DIJON. Le soleil revenu accompagne mon retour par la piste cyclable. Je me rends au boulodrome ou se tient le pot de la LORRAINE. Je retrouve BENJAMIN et GHISLAIN (la seule fois de la semaine), le président de la ligue Bernard MONCHOT, responsables, cyclos lorrains. Dans une ambiance un peu confuse  nous commentons cette SF 2016 et abordons celle de 2018 (EPINAL). GHISLAIN prend beaucoup de photos et fait de la pub pour le site. Une remarque, nous sommes les seuls du Pays- Haut (dommage).


SAMEDI 6 AOUT


Ultime journée de la SF, je choisis d'effectuer le grand parcours (P4 - 160 KM, dénivelé peu important  454 m). Comme à NANTES en 2013, le parcours passe à proximité de l'hôtel. Je me joins dès 08h00 à la file de cyclos J'admire tout au long de la matinée ce magnifique serpentin coloré des cyclos sinuant dans la campagne. Depuis PONTALIER sur SAÖNE je longe par la voie bleue la SAÖNE superbe rivière (nombreux pêcheurs sur les berges). Impressionnant bouchon en arrivant à AUXONNE. Nous gagnons le point d'accueil en longeant la SAÖNE, le port de plaisance, traversant la ville (remparts VAUBAN, statue de NAPOLEON, église éblouissante. Des portions pavées incitent à la prudence. La ville magnifiquement décorée suscite des commentaires élogieux de la part des cyclos. Formidable ambiance au point d'accueil baigné par un soleil estival. Je me procure de la documentation au stand du SI. Je quitte AUXONNE transcendé mais la suite est de la même envergure. Je longe une nouvelle fois cette rivière majestueuse la SAÖNE ensuite je me retrouve sur l'euro vélo 6, au bord du canal RHIN RHÖNE (beaucoup de péniches) à un point névralgique européen des voies navigables. De longues lignes droites en forêt me conduisent à SEURRE. Coup d'œil très rapide sur l'abbaye de CITEAUX (la visite sera pour" plus tard ". J'arrive à GENLIS dernier point d'accueil de la SF. Les bénévoles m'offrent gratuitement à boire (geste sympathique). Je termine ma randonnée avec un cyclo de COMMERCY en apothéose. Elle marque la fin de ma semaine fédérale, j'ai du mal à contenir mon émotion en arrivant à l'hôtel. J'ai parcouru 816 km 6000 m de dénivelé et transité par 16 points d'accueil un record pour moi. A la région des grands crus, cette SF sera un excellent millésime. Alors que les jeux olympiques viennent de débuter j'attribue la médaille d'or au COFSIR21 (organisateurs, signaleurs, bénévoles). De la plus haute marche du podium ils peuvent saluer avec fierté les 11000 cyclos représentant 25 pays. Le vélo raccroché, je profite du dimanche pour visiter DIJON (églises, cathédrale, squares, monuments, places ville moderne et dynamique. Je retrouve de nombreux participants à la SF toute la journée. Lundi je me rends à ALESIA (visite du musée, des lieux de la bataille). Je ne dépose ........ pas mon vélo au pied de la statue de VERCINGETORIX mais seulement mes émotions d'une semaine inoubliable.


FRANC Bernard

 
création de site internet avec : www.quomodo.com