Fumay

Rendue célèbre grâce à sa production d'ardoise, Fumay fut entièrement dédiée à l'extraction et à l'exportation de l'ardoise dès le XIIe siècle. Cette industrie fit les beaux jours de cette petite citée mosane, qui exploita les gisement de schistes jusque dans les années 1970. Le bourg a gardé intact son aspect du XIXe siècle et les maisons typiques de Fumay rappellent ce passé ardoisier à chaque coin de rue.

La ville de Fumay, forte de sa culture ardoisière, renferme des maisons typiques. D'abord réalisées en ardoise et en pierre bleue de Givet, on découvre aussi l'utilisation de la brique et de la pierre de Dom (calcaire ocre, extrait dans la région de Charleville-Mézières). La spécificité se retrouve également dans les formes rectangulaires. On bâtit au début du XXe siècle des maisons en L et en T.
Autre élément typique de la maison fumacienne: la cave qui s'ouvre à même le sol et la porte d'entrée individuelle surmontée d'une imposte.

LA FRESQUE LES "SCAILLETEUX":
C'est ainsi que l'on nommait les hommes qui extrayaient les blocs d'ardoise des fonds et les taillaient pour en tirer des blocs exploitables. Pour perpétuer leurs souvenirs, la ville de Fumay a commandé à l'artiste G. A Favaudon une fresque d'ardoise et de béton, installée à l'entrée de la ville.
ce site a été créé sur www.quomodo.com