Samedi 30 juillet

Samedi 30 Juillet

 

Rendez-vous devant le garage Citroën pour 7h pour le grand départ ! En effet, c’est un grand jour pour notre jeune Benjamin, car il effectue sa première semaine fédérale qui se déroulera à Dijon. Nous serons au total trois participants, Ghislain, Bernard, et Benjamin. Mais Bernard est déjà sur les lieux.

 Après quatre heures et 30 minutes de route, nous arrivons enfin au lieu où nous devons retirer nos dossiers d’inscriptions. Le monde était déjà là ! Puis direction l’université afin de découvrir nos chambres. Accueil chaleureux du personnel, et chambres plutôt spacieuses avec un petit frigo qui sera très utile. Une chambre dont Benjamin se souviendra peut-être quand il sera à l'université !

 Après installations et une petite sieste ; nous décidâmes d’aller nous dégourdir les jambes en vélo direction la permanence. Un monde incroyable était déjà présent ! Mais les litres de bière eux disparaissaient peu à peu avec ces fortes chaleurs. Au repas du soir, sur les lieux de la restauration universitaire, pâté en croûte, coq au vin accompagné de purée, fromage et muffin aux fruits en dessert. Le tout accompagné de rosé ! Puis au lit car une dure journée s’annonce demain avec un peu plus de cent bornes en projet.

Dimanche 31 juillet

dimanche 31 juillet


Réveil vers 6h15. Nuit plutôt difficile pour Ghislain car grosse chaleur dans la chambre mais reposante pour Benjamin. 6h30, direction petit-déjeuner. Avec un croissant, un morceau de pain, une boisson chaude, du beurre, confiture. Problèmes, nous sommes très limités en matière de quantité ! Donc petit-déjeuner trop léger. Mais des réclamations ont eu lieu de la part de beaucoup d’autres cyclos (13000) permettant peut être un déjeuner plus complet.

 Départ pour 7h30 avec au programme 115 km. Mais un peu plus tard sur le parcours, Ghislain raccourcit son chemin par un parcours inférieur car les deux premières côtes l’ont fait un peu plus souffler que prévu. Il fera donc un bilan de 85 km et Benjamin, un bilan de 122 km avec un dénivelé de 1171 m.

 Puis après une bonne douche un peu plus tard dans la journée, direction la cérémonie d’ouverture de la semaine fédérale. Nous avons vu arriver les jeunes du Trait d’Union, les jeunes ( entre 10 et 17 ans) qui viennent d’Albi (dernière SF) et qui ont parcouru 800 km en 9 jours. Nous étions 13 000 avec 23 nations différentes  dont des Chinois. Après la  cérémonie nous irons manger dans un petit restaurant pas très loin de notre chambre car nous ne mangions pas à la restauration universitaire ce soir-là. Puis dodo, car demain encore une centaine de kilomètres au programme.


(Cliquer sur la photo pour voir la série du jour)

Lundi 1 Août

Lundi 1 Août 

Même réveil que la veille, mais cette fois, tout le monde avait bien dormi. Après avoir déjeuné avec le repas encore trop léger, nous prîmes la route direction la permanence pour un parcours de 100 km avec 782 m de dénivelé. Pour aujourd’hui, le parcours sera un peu plus facile que la veille car peu de dénivelé mais il y aura tout de même de belles côtes qui nous feront souffler. De retour à la résidence, encore une difficulté, il faut encore monter quatre étages d’escaliers. Puis une bonne douche parfois même un peu trop chaude pour l’avis de Ghislain. Après cette dernière, nous fîmes une bonne sieste plus ou moins longue. Ce soir nous mangerons à l’université avec au repas, crudités, charcuteries, longe de porc à l’indienne, pommes sautées, comté et un fruit en dessert. Après un bon repas, c’est le moment de se reposer !


PS de Gh.: nous avons rencontré à un ravitaillement Olivier Sinot, le responsable Jeunes de la Ligue de Lorraine.

mardi 2 août

Mardi 2 Août

Réveil habituel vers 6h pour pouvoir prendre le petit déjeuner vers 6h30. Malheureusement, ce dernier reste toujours inchangé en matière de quantité mais heureusement que nous avons pu reprendre beaucoup de forces la veille au repas qui était très complet avec des difficultés pour terminer l’assiette. Départ vers 7h15 avec en projet le parcours 3 de 119km avec une bifurcation pour gravir 2 cols. Mais lors du changement de route, des difficultés arrivèrent très vite car des côtes étaient présentes en grande quantité. Avec certaines qui montaient jusqu’à 15%. Après avoir franchi le premier col, et après avoir réfléchi, nous décidâmes de ne pas faire le second col car les côtes étaient encore très nombreuses et encore 75 km nous attendaient (*). Donc retour sur le parcours d’origine direction Beaune pour tamponner nos cartes BPF Car cette ville en faisait partie. Puis, après avoir récupéré quelques forces, il fallait repartir car il était déjà tard. Nous arriverons finalement à la résidence avec 130km au compteur et un dénivelé total d’environ 1100 m contre les 800 m prévus au départ. Puis, douche, sieste, … Au repas ce soir, jambon persillé, saumon et boulgour, assiette de pâtes pour les grands mangeurs (n’est-ce-pas Benjamin), fromage de chèvre, et tarte au citron. Et après, au lit car très fatigués de cette journée.


(*) PS de Gh. Nous avons rencontré une cyclote des Cent Cols ( 2000 à son actif !) qui, elle, n'a pas renoncé et a grimpé les 2 cols... Honte à nous ! 

mercredi 3 aout

Mercredi 3 août

Après une bonne nuit, et le petit déjeuner, il est temps de partir. En prévision, le 80 km avec 847 m de dénivelé pour Ghislain, et le 108 km avec 1269 m de dénivelé pour Benjamin. Après être restés ensemble jusqu'au premier ravitaillement, nos chemins se séparent. Benjamin qui fera le parcours plus grand, effectuera un petit détour pour voir la source de la Seine car il ne l’avait jamais vue. Cette dernière est intéressante à voir, et le paysage qui l’entoure est très beau.

 Au retour, Benjamin aura parcouru 120 km avec 1300 m de dénivelé. Puis après une bonne douche et une grande sieste, car très fatigué, c’est l’heure du repas ! Ce sera donc ; crudités et charcuteries, jambon braisé, riz, camembert, salade de fruits. Puis c’est l’heure de dormir car la fatigue de tout ce début de semaine commence à se ressentir.

Jeudi 4 août

Jeudi 4 Août

Aujourd’hui, c’est le jour traditionnel du pique nique, journée bienvenue en milieu de semaine car la fatigue commence à se faire sentir chez tout le monde. Au programme, parcours de 57km, nous aurions pu partir plus tard mais la météo annonçait de la pluie à partir de 13h, ce qui nous incita à partir aussi tôt  que les autres jours. Bien nous en a pris car effectivement la pluie tomba à l’heure dite mais nous étions rentrés vers 12h15. Beaucoup de vélos sur les routes. Occupations diverses pour cet après-midi, sieste, jeux, …. Au repas ce soir, salade bourguignonne et gougères, bœuf bourguignon, macaronis, époisses, bavarois cassis. Que prévoit la météo demain ? Nous aviserons en fonction du temps.

 

vendredi 5 août

Vendredi 5 août

Matin comme les autres à une exception, le temps, car malheureusement la pluie est présente. Nous décidons quand même de partir malgré tout. Mais la pluie s’accélère de plus en plus. Après avoir attendu que le ciel se dégage, nous décidons de partir de la permanence sur le parcours 2 de 87 km. Au bout de quelques kilomètres, nous changeâmes d’avis car la pluie était de nouveau présente en très grande quantité et nous prendrons donc le parcours 1 de 57 km. Lors de ce changement, pas de chance, une côte de 9% nous attendait ! Mais nous serons récompensés par un ravitaillement surprise, et gratuit qui n’était pas prévu au départ, et les quantités seront grandes.

 Avec les trajets vers la permanence nous effectuerons 67 km au total. Pour le repas de midi, nous mangerons au même petit restaurant que dimanche soir. De retour à nos chambres, douche et sieste nous attendaient ! Puis vers 17h15, nous partîmes au pot que la ligue de Lorraine organisait près de la permanence. Nous irons à ce lieu en vélos. Arrivés sur place, nous croiserons quelqu’un nous étant familier, Bernard. Après quelques causettes avec ce dernier et d’autres membres de la ligue, nous rejoignîmes nos chambres mais problème, il n’y a plus de place dans le sous-sol pour nos vélos, donc nous les monterons dans nos chambres exceptionnellement ! Au total, 75 km pour cette journée. 

Au repas ce soir, crudités et charcuteries, dos de colin, pâtes, pommes de terre, bleu, et brownie. Puis repos du guerrier !

samedi 6 août

Samedi 6 Août

Agréable réveil avec un super temps par la fenêtre ! Après le petit déjeuner, nous partons en selle. Au programme le parcours P4 de 160km avec un détour vers Pesmes pour tamponner nos cartes BPF et BCN. La bifurcation rallongera le parcours d’environ 15km. 

 Arrivé au premier ravitaillement, et après un casse-croûte, Benjamin part avant Ghislain car il doit prendre de l’avance étant donné que Ghislain prendra un raccourci car il ne voulait pas faire trop de km d’un coup ! Nous nous rejoindrons un peu plus tard sur le parcours. Au dernier ravito, encore un petit effort pour arriver à Dijon. Une fois arrivé, Benjamin qui n’était pas satisfait de son nombre de km repartit à la permanence afin d’augmenter ce dernier. Au retour, les nombres totaux de km sont les suivants : 190km pour Benjamin (encore un nouveau record mais qui cette fois sera très difficile à battre dans les coins de Longuyon), et 152 pour Ghislain. Après une bonne douche c’est l’heure de la sieste car un si grand parcours a de quoi nous fatiguer, et pas qu’un peu ! Puis direction le petit restaurant car nous avions réservé pour 19h30 puisque l’on ne mangera pas au repas de clôture de la semaine fédérale. Malheureusement, c’est aussi une mauvaise nouvelle car qui dit repas de clôture, dit fin du séjour !


Mais le bilan aura été très positif ; accueil chaleureux au début de la semaine, bénévoles très sympathiques, les repas du soir ont été plutôt corrects, et les fléchages des parcours très bien placés dans la globalité. Le temps aura été super mis à part 2 jours où de la pluie fît son apparition. Les bilans kilométriques sont les suivants : 802km pour Benjamin et 700km pour Ghislain. Peut-être ferons nous la prochaine semaine fédérale à Mortagne-au-Perche mais en étant plus nombreux...



Le commentaire de Ghislain:

Une Semaine Fédérale très réussie, moi qui en ai déjà une quinzaine à mon actif. Tout n'est jamais parfait, le seul point négatif, Benjamin en parle, fut le petit déjeuner à la Cité U très succinct surtout les premiers jours. Un yaourt, une tranche de jambon par exemple auraient été les bienvenus... Le repas du soir était plus copieux mais assez commun ( je me souviens encore des repas de la SF de Nogaro, en 1984 ; là c'était autre chose!). Mais bien sûr avec les subventions qui diminuent et les prix qui augmentent, les organisateurs actuels ne peuvent plus gâter les cyclos de cette manière...

Enfin,lors de certaines SF, la visite de certains hauts lieux est gratuite, ce n'était pas prévu à l'abbaye de Citeaux le samedi lors de notre passage, dommage !


Les points positifs sont beaucoup plus nombreux :

- les parcours routiers bien dessinés et très bien fléchés ( pour les circuits VTT je ne sais pas ). Bonne idée d'avoir mis un parcours facile le dernier jour, quand les forces sont épuisées !

2 cols possibles le mardi, mais ils n'étaient pas sur les parcours, il aurait peut-être fallu les signaler. De même que le BPF de Pesmes (70), nombreux sont ceux qui ont fait un crochet samedi pour obtenir leur précieux tampon...

Beaucoup de jolis paysages ou de villages décorés à voir en roulant mais on ne pouvait s'arrêter partout !

- contact facile avec les autres cyclos, il faut dire que tous les maillots portent le nom de la ville représentée ou même de la province, ce qui facilite les choses.

- je n'ai pas entendu de récriminations relatives aux hébergements, que ce soit pour les 3 campings préparés pour l'occasion ou pour la Cité U ( studios spacieux, calmes, resto tout proche ) sauf pour les garages à vélos trop petits...

- la ville de Dijon est très adaptée aux vélos : pistes nombreuses, les cyclos peuvent emprunter les couloirs de bus, zones 30 …

- très bon accueil des commerçants dont les restaurateurs forcément, mais un peu d'indifférence de la part des Dijonnais, il faut dire que nous les ennuyions lorsque nous débordions de la piste tracée sur le trottoir et qu'ils étaient obligés de se reculer !

- les bénévoles, très nombreux, notamment sur la route aux endroits délicats, toujours souriants et efficaces sans oublier ceux que nous n'avons jamais vus comme les colleurs de flèches sur la route !


Je terminerai en reprenant les mots de Paul Guillaume, Président du club dans les années 80 et présent à Nogaro en 1984 : « L'enseignement que je tire de cette Semaine Fédérale est que le cyclotourisme gagne là ses lettres de noblesse. Sport à part entière pour tous, formidable école de volonté où chacun, à sa mesure, trouve à se dépasser. Belle occasion de fraterniser aussi, le contact humain est un élément déterminant dans le cyclotourisme. »



Voir aussi le compte-rendu de Bernard ( et ses photos ) , cliquer ICI

création de site internet avec : www.quomodo.com