samedi 18 avril 2015: départ pour le séjour.

 

Séjour à CHARBEAUX (Ardennes)

du samedi 18 avril au samedi 25 avril 2015

 

Participants :   Armand

                        Benjamin

                        Guillaume

                        Thomas

                        Valentin

            Accompagnés par Ghislain et Luc

 

 

SAMEDI 18

 

12 h 45 : Nous nous retrouvons près de la mairie de Longuyon pour le grand départ de ce voyage que nous préparons depuis l'automne.

Jean-Marc, le président du club, est venu assister au départ.

Jean-François, le papa de Guillaume, nous accompagnera à vélo tandis que Ghislain nous précédera en voiture afin que nous ne nous perdions pas.

Luc et un parent amenant le reste des bagages arriveront vers 16H.

4 jeunes avec donc JF feront le parcours complet (environ 45 km), tandis que Valentin, le seul à rouler en VTT, prendra la route à Montlibert.

3 cyclos, n'habitant pas Longuyon, sont venus de chez eux à vélo et ont déjà 10 km dans les jambes.

 

Dès le départ, allure rapide sur des routes que nous connaissons très bien.

Quelques côtes sérieuses freinent notre ardeur (Velosnes, Montmédy,...)

Rencontre à Villecloye avec un monsieur cherchant une source miraculeuse ; des habitants ont pu le renseigner.

A Montlibert, Valentin démarre donc à son tour par une longue descente. A Linay, plus que 2 km mais quelle côte ! Et c'est en ordre dispersé que nous arrivons enfin au gîte, heureux de notre balade parfois difficile mais avec aussi plusieurs descentes enivrantes.

Nous avons parcouru 47 km et 57 pour certains.

 

La propriétaire du gîte nous accueille, celui-ci est super ; le village semble très calme avec ses 40 habitants. De plus le soleil sera au rendez-vous selon la météo, quelle chance !

 

Petit goûter en arrivant (avec un gâteau de bienvenue offert par la propriétaire) puis nous partons (en voiture) à Carignan effectuer quelques achats. En fait le coffre sera plein...



Au repas du soir, Jean-François nous prépare des boudins blancs de Rethel avec des pommes. Armand ensuite nous montre des talents certains de cuisinier  avec des crêpes. Valentin et Guillaume, à l'aide des encouragements du groupe, s'essayent avec succès au lancer de crêpes.

 

Une petite sortie nocturne pédestre (avec des lampes de poche) pour les moins fatigués et ensuite au dodo après cette journée prometteuse !



(Cliquer sur chaque photo pour voir la série du jour)



 

dimanche 19 avril 2015

DIMANCHE 19

 

Vers 9h, Jean-Marc arrive de Longuyon ( en voiture ) et randonnera avec nous toute la journée. Le soleil est au rendez-vous comme prévu mais il fait un peu frais car il y a du vent du nord-est.

Passage à l'Abbaye d'Orval qui est superbe vue de l'extérieur. Beaucoup de touristes motorisés.

Une longue côte dans les bois nous éprouve ensuite.

Le temps passe, à Jamoigne nous cherchons sans succès un snack ou une friterie mais c'est seulement à Chiny que nous pouvons satisfaire nos estomacs qui commençaient à protester ( maxi sandwichs Dagobert arrosés bien-sûr d'une Orval pour les adultes...).

Nous traversons Florenville ; là, évidemment on remarque beaucoup de snacks et autres, mais c'est trop tard.

Puis Luc nous emmène dans une descente impressionnante jusqu'au moulin de Chameleux ( maintenant un café-restaurant ) où Rimbaud ( d'origine ardennaise ) aurait pu écrire son fameux poème :

 

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

 

Pour ce qui est de la mousse, il s'agit pour nous de celle de la bière ( encore ! ). Quant au soldat mort (pour ceux qui connaissent la suite du poème ), nous sommes tous en pleine forme : pour sortir de cet endroit, on doit emprunter une montée à 13 %, et certains pour le plaisir l'ont montée et redescendue 3 fois...

Aussi c'est à bonne allure que nous regagnons le gîte, très satisfaits de cette randonnée, notamment JF et JM qui vont repartir pour Longuyon en voiture.

Nous avons parcouru entre 55 et 67 km selon les participants et de leur fantaisie à grimper plusieurs fois les côtes...

 

Lundi 20 avril 2015

LUNDI 20

 

Aujourd'hui, très grande journée pour les jeunes car au programme figure l'ascension d'un col. Bien-sûr ce n'est pas un col alpestre mais c'est quand même une grande satisfaction pour eux.

 

Descente sur Blagny entravée par un tracteur malodorant que nous ne pouvons pas dépasser.

Côte difficile avant Mouzon, nous observons une maison curieuse en forme de demi-cylindre.

Passage à Mouzon, quelques pavés dans la ville. Nous admirons une église qui possède des orgues magnifiques. Une dame charmante nous donne des explications sur la signification des sculptures dominant l'entrée principale.

Vers midi, pique-nique sur une aire de repos avec une jolie vue sur la Meuse en contrebas.

A Pont Maugis, Luc décide de nous attendre là et nous entamons la fameuse montée vers le col de la Marfée (312m).

Visite d'abord à la nécropole allemande qui regroupe plusieurs milliers de soldats tombés au cours des deux guerres.

Une moyenne de 10 %  et même de 11 % après Noyers nous fait ralentir et bien-sûr c'est l'homme aux 1002 cols ( donc 1003 maintenant ), c'est-à-dire Ghislain, qui passe en tête. Photos au sommet ( nous espérons qu'elles seront sur Internet ), nous sommes contents de nous. Nous parlons d'un prochain séjour éventuel dans les Alpes, Ghislain dit que ce serait plutôt les Vosges pour  ne pas brûler les étapes...

Descente très rapide à 15 % après Chaumont et nous rejoignons Luc à Pont Maugis, occupé à converser avec des mamans conduisant leur enfant à l'école ( ce n'est pas la même zone que nous pour les vacances).

Petite route tranquille jusqu'à Wé (on ne sait pas trop comment ça se prononce ). A Carignan, nous réservons au restaurant La Strada pour mercredi, qui sera un jour de semi repos.

A Blagny les plus costauds lâchent les chevaux et le reste de la troupe monte tranquillement la dure côte qui nous ramène au gîte.

Distance parcourue : entre 58 et 70 km.

 

Au repas du soir : carottes râpées, cervelas, pâtes préparées par Valentin, filets de dinde au barbecue par Armand et Benjamin, fromages et dessert.

 

mardi 21 avril 2015

MARDI 21

 

Le soleil est toujours généreux, le vent moins présent, bref tout est favorable pour cette nouvelle journée.

Descente vers Blagny mais cette fois pas de tracteur devant nous. Une pancarte nous entraîne vers la zone industrielle mais nous retrouvons vite la bonne direction.

Route plate donc bonne partie de manivelles. Après Villy une côte surprise nous attend mais cela valait le coup car nous trouvons au sommet un fort de la ligne Maginot où se déroula une tragédie en mai 1940 : le fort de Villy-La Ferté. Plus de 100 militaires y perdirent la vie, asphyxiés par des gaz lors de l'attaque allemande. Nous observons les piquets anti-chars, une casemate déplacée par le souffle des explosions, les impacts d'obus sur le métal.

 

Retour à Villy puis passage à Malandry. Une côte difficile nous fait passer de la vallée de la Chiers à celle de la Meuse. Au début de la descente, arrêt à un joli point de vue.

Ensuite la pente marque du 14 %, prudence car on ne sait pas trop l'état de la chaussée.

A Inor, Guillaume nous présente son grand-père, fort surpris de voir son petit-fils au milieu de cette troupe.

Repas pris au Faisan Doré, un coup d’œil à l'écluse et continuation vers Martincourt où cette fois nous rencontrons Marie-Claude, la cousine de Ghislain, et qui est l'épouse du maire du village.

Nouvelle montée à 10 % puis descente éprouvante vers Olizy.

 

A La Ferté, Luc, prudent, décide d'escamoter l'ascension de Saint-Walfroy et d'aller directement à Margut en compagnie d'Armand qui a mal au dos.

Pour les autres, montée à 12 et 13 %; heureusement les derniers hectomètres sont moins rudes.

Au sommet, un panorama magnifique s'offre à nous, on distingue tous les villages des environs.

Armand nous fait la surprise de nous rejoindre en ayant grimpé le versant nord, le plus dur (14%).

Descente très rapide sur Margut, nous retrouvons Luc et retour euphorique au gîte.

Nous avons parcouru entre 49 et 65 km.

 

Au repas du soir, nous achevons tous les restes et baptisons cela « salade longuyonnaise ». Il faut croire que c'était bon car tous les plats furent vidés !

 

mercredi 22 avril 2015

MERCREDI 22

 

Aujourd'hui jour de semi-repos après les efforts fournis précédemment ; Nous nous contentons d'une sortie de 15 km qui nous emmène à Carignan pour prendre notre repas de midi à la pizzeria La Strada, dont le propriétaire, Davy Molitor,  est un petit-cousin de Ghislain. Ils ont pu faire connaissance car ils ne s'étaient jamais rencontrés.

Menu succulent dans un décor agréable, n'est-ce pas, Valentin ?  ( voir photo... )

 

Le retour se fait rapidement, tellement rapidement que certains oublient qu'il faut acheter du pain, mais pas tous heureusement...

 

Les occupations de l'après-midi sont inédites :

-  travail de généalogie ( « Allô maman ?  Tu peux me dire quand papy est né ? »...)  Ghislain montre que Luc et lui sont cousins très éloignés car ils ont un ancêtre commun né en 1649.

- course contre la montre dans ce village très tranquille . Benjamin se montre le meilleur de peu devant Thomas.

- pétanque.

 

Au repas du soir : potage, concombres au yaourt et succulent riz au lait préparé par Luc.

 

jeudi 23 avril 2015

JEUDI 23

 

Dernier jour de beau temps selon la météo aussi nous en profitons pour faire un super parcours qui nous emmène en Belgique.

 

Départ avec le ravitaillement dans la sacoche, pas de resto aujourd'hui. Un peu frais au départ (3°C seulement cette nuit )

 

Passage à Florenville au milieu d'une circulation importante, heureusement une large bande cyclable sécurise notre avancée. Nous bifurquons vers le joli village de Chassepierre où nous marquons un arrêt dans un café.

 

La route tranquille continue au bord de la Semois, passe à Ste-Cécile et nous abordons une descente rapide qui nous amène à Herbeumont.

Dans ce village pittoresque se trouvent les ruines d'un château du XIIIè siècle auquel on peut accéder par une montée caillouteuse à 17 % et même 19 % sur la fin. Dans ces conditions, nous montons à côté de nos vélos sauf Valentin qui, avec son VTT, réussit à grimper une bonne partie de ce mur.

En haut, paysage magnifique avec une vue superbe sur le Tombeau du Chevalier, formé par un méandre de la Semois. Nous faisons quelques pas dans les ruines et pique-niquons à cet endroit.

 

Descente prudente dans les cailloux puis remontons vers la N44  ensuite direction Muno et nous retrouvons la France par une côte pour changer...

 

A Pure  nous allons trop vite, erreur de route et nous nous retrouvons à l'entrée de Carignan. Résultat :  8 km de plus avant de retrouver le capitaine de route ( merci les portables ! ) qui flânait à l'arrière du groupe et qui n'avait pu nous avertir de notre erreur.

En punition, nous dûmes monter 2 côtes à 9 % du côté de Matton et des Deux-Villes...

A Matton visite intéressante d'un arboretum réalisé par des bénévoles.

 

Avant Tremblois le capitaine de route remet les choses en place et montre qui est le meilleur dans les côtes !

 

Tous les jeunes ont amélioré leur kilométrage en un jour : Benjamin et Thomas 85 km, Armand 77 km, Guillaume 75 km, Valentin avec son VTT 72 km. Bravo !

 

vendredi 24 avril 2015

VENDREDI 24

 

Lever assez difficile pour certains, la fatigue commence à se faire sentir. En ouvrant les volets, nous voyons le soleil briller . La météo n'annonce la pluie que pour ce soir, quelle chance !

Petit parcours concocté par Ghislain pour cette dernière journée dans les Ardennes.

 

Descente rapide sur Linay puis direction Villy.

Nous n'y allons pas directement ce qui fait que certains ayant pris de l'avance devront revenir en arrière car une boucle supplémentaire par Sailly était programmée.

Au fort déjà visité mardi, nous faisons quelques pas cette fois dans le cimetière militaire où sont enterrés une quarantaine de soldats dont le chef, le lieutenant Bourguignon.

Descente très rapide direction La Ferté sur une route excellente ce qui fait que certains battront leur record de vitesse...

Nous laissons Saint-Walfroy sur le côté, le temps pressant ne permet pas de lui rendre de nouveau visite... Alors Moiry, Auflance et Puilly nous voient passer pour nos derniers tours de roue.

 

Nous avons parcouru aujourd'hui entre 29 et 32 km.

 

Repas à midi au gîte : charcuterie, purée, dinde, fromages, yaourt.

Dans l'après-midi activités diverses : achat de pain ( le boulanger de Carignan a fait des affaires avec nous ! ), marche autour de Charbeaux, pétanque.

Repas du soir : salade de tomates, pommes de terre en robe des champs, jambon fumé, fromages, riz au lait.

Puis, en l'honneur de l'anniversaire de Thomas, cidre ( 2 verres seulement, que les parents ne s'inquiètent pas ! ), gâteau marbré, le tout amené par l'intéressé.

Nous terminons ainsi le séjour en apothéose !

 

Bilan final : les jeunes ont apprécié ce séjour (malgré les nombreuses côtes) et espèrent à l'unanimité en refaire d'autres.

 

Au total : environ 2500 km pour le groupe (dont 1800 km pour les jeunes, entre 308 et 390 km pour chacun), 200 photos, ce compte-rendu à la réalisation duquel les jeunes participaient volontiers tous les soirs, des souvenirs plein la tête, un gîte très apprécié (à recommander), aucun incident mécanique, aucune chute et du soleil jusqu'à la fin...

samedi 25 avril 2015

C'est le jour du retour, un peu de tristesse dans le regard...
ce site a été créé sur www.quomodo.com