Page 9 (1983)

 

Dimanche 19 juin 1983


Circuit des Champs de Bataille de Verdun.


2 parcours proposés : 179 et 105 km. Début et fin effectués en commun. D’autre part une sortie familiale est prévue au départ de Douaumont ; à cet effet plusieurs membres du club d’y sont rendus directement avec 3 voitures.


Parcours : Grand Failly, Dombras, Damvillers, Consenvoye, Forges, Chattancourt, Mort-Homme, Chattancourt (où les 2 groupe se séparent), Montzéville, Sivry, la Voie Sacrée, Lemmes, Senoncourt, Dieue, Sommedieue, Tranchée de Calonne, Les Eparges, le Point X, Montvillers, Haudiomont, Watronville, Moulainville, Fort de Vaux, Souville, Douaumont, Tranchée des Baïonnettes, Vacherauville, Bois des Caures, Azannes, Mangiennes, Longuyon.


Participants : étaient au départ à 7h : Cauffman, Sponar, Turello, Guillaume, Picquoin (père et fils), Ch. Guillaume, Beaufort, Devleeschauwer, Molitor (responsable).


Météo : pas de risque de pluie. Température agréable, mais vent d’Est fort gênant.


Commentaires :


Après 8 km, la première crevaison est pour Cauffman.

Dès la sortie de Wavrille, le groupe s’effiloche en raison d’une montée assez longue. Regroupement au sommet, puis descente très rapide sur Consenvoye. 1er arrêt au Mort-Homme, il a fallu pour cela emprunter une petite route étroite pentue.


R.Turello a trouvé une caille (ou une grive, nous n’avons pu nous mettre d’accord). Il avait l’intention de la ramener mais il la relâchera dans la descente.

A Chattancourt, les 2 groupes se forment : Cauffman, Sponar, Turello, Picquoin junior et Ch. Guillaume prennent la direction de Charny pour rejoindre Douaumont. Les 5 autres, dont Lionel qui s’est décidé au dernier moment, continuent vers Sivry la Perche et la Voie Sacrée. Parcours assez tourmenté, beaucoup de petites bosses, mais peu de circulation. Après Lemmes, nous quittons la Voie Sacrée et nous nous dirigeons vers Dieue. Un fort vent contraire, qu’aucun arbre ne vient ralentir, nous oblige à rouler le nez dans le guidon. Il faut puiser dans ses réserves pour avancer à une allure normale.


Arrêt avant Sommedieue, puis nous abordons une longue montée (3 km). Le groupe se disloque, chacun monte à son allure. En arrivant à la tranchée de Calonne, le regroupement se fait.

Étant en retard sur l’horaire prévu, je modifie un peu le parcours pour gagner plus rapidement Les Eparges.

Mais Lionel crève de l’avant. Une belle déchirure, la chambre est irrécupérable. Comme il n’en a pas d’autre, je lui donne la mienne. Remontage rapide, trop sans doute car la 2ème chambre éclate en remettant la roue en place. Il faut alors redémonter, vérifier l’intérieur du pneu et de la jante. Rien d’anormal, il faut alors conclure que la chambre était coincée. Après la pose d’une rustine, nous pouvons enfin repartir.


Sur la route du Point X, d’immenses trous d’obus rappellent que de terribles combats se sont déroulés là en 1915.

Arrivée au Point X, qui offre un beau panorama sur la plaine. Arrêt casse-croûte bienvenu ; les trous d’obus se révèlent très efficaces pour se protéger du vent.

Puis c’est le départ vers Douaumont. Le cimetière de Moulainville nous permet de remplir nos bidons avec de l’eau bien fraîche.


Arrivée à Douaumont, où tout le monde nous attendait. ¼ d’heure d’arrêt, puis c’est la dernière partie du parcours. P. Guillaume renonce, il reviendra en voiture. Aux 4 cyclos qui restent se joignent Turello et Sponar.

Montée assez facile du Bois des Caures, mais à partir de là, le vent qui nous a retrouvés nous gênera au cours des 30 derniers kilomètres.


Cauffman prend la place de Sponar avant Mangiennes.

Retour à Longuyon vers 18 heures.

ce site a été créé sur www.quomodo.com