Week-end Ardennais 2021

Week-end Ardennais.



CHARLEVILLE- MEZIERES accueillait vendredi 13/8 (prologue) et samedi 14/8 (1ère étape) le départ de la 57ème édition du tour de l’avenir ; épreuve cycliste réservée aux moins de 23 ans et qui sert souvent de tremplin aux champions de demain (Bernal 2017- Pogacar 2018) en sont les plus récents.


L'idée m'est venue d'aller à CHARLEVILLE  en voiture (avec mon vélo) assister à ce tour de France des jeunes. Avant de me rendre au prologue (16h00) je me suis promené dans CHARLEVILLE, élégante capitale des Ardennes Françaises, ses rues animées, ses méandres de la Meuse, sa place de l'hôtel de ville ou se dresse l'impressionnante statue de Charles de GONCALVE, créateur de la ville et bien entendu sa célèbre et incontournable place ducale. Un belge fort aimable (THEO) m'a amené sur la renommée vélo route Trans Ardennes ; J’ai emprunté (partiellement) cette piste cyclable jusqu' à la jonction du canal des Ardennes et la Meuse. Balade tranquille au bord de la Meuse ou se succèdent écluses, bases de loisirs, aires aménagées et ou alternent parfois prairies et collines. Du côté de VRIGNE en Meuse, des panneaux explicatifs rappellent les violents combats le jour de l'armistice (11/11/1918) ; une plaque commémorative rend hommage à Augustin TREBUCHON dernier soldat français mort au combat 5 mn avant le cessez le feu .L'après midi je me rends sur le prologue (5 km) du tour de l’avenir. Départ et arrivée à côté du musée RIMBAUD célèbre poète local .Comme les spectateurs je suis subjugué pour ces jeunes coureurs (parfois 18 ans) au tempérament de feu. Le lendemain j'assiste (12h30) au départ de la 1 ère étape place de l'hôtel de ville. Belle animation sous un magnifique soleil avec de nombreux stands  (notamment de la FFCT) avec présentation des équipes sur un podium. Sous les applaudissements d'un public nombreux et conquis en peloton compact et coloré, les participants quittent CHARLEVILLE  vers SOISSONS. Bien entendu je me tiendrai au courant du déroulement de cette épreuve (arrivée 22 août). Je n'en ai pas fini avec mes émotions ardennaises car j'emprunte de nouveau la Trans-Ardennes (encore merci THEO) direction MONTHERME. Magnifique balade le long de sa majesté la Meuse ou je côtoie cyclos, marcheurs, rolleurs, rosalies ; des accessoires de mise en forme suscitent ma curiosité. De part et d'autre de la voie verte d'étranges pics chargés de légende (4 fils Aymont) émergent du massif ardennais forestier. A l'approche de MONTHERME toute une file de campings car est garée le long du fleuve. Mon périple se termine dans cette ville et sa spectaculaire boucle. Le temps de me restaurer, je regagne par le même itinéraire CHARLEVILLE. Pour information la Trans-Ardennes est une voie verte de 130 km de MOUZON à GIVET aménagée sur un ancien chemin de halage, c'est un maillon de l'euro vélo 19 (LANGRES- MER du NORD 1000 km). Mon week-end Ardennais prend fin .Bénéficiant d'un magnifique temps estival (cela m'a changé de la météo  chaotique de JUILLET et du début du mois, j’ai été Trans(Ardennes) cendé et émerveillé par ce court séjour. J'ai oublié pour un court moment les contraintes sanitaires liées au covid 19 et ses variants.    



                                                                         FRANC Bernard.


(photos)

ce site a été créé sur www.quomodo.com